thơ | truyện / tuỳ bút | phỏng vấn | tiểu thuyết | tiểu luận / nhận định | thư toà soạn | tư tưởng | kịch bản văn học | ý kiến độc giả | sổ tay | thảo luận | ký sự / tường thuật | tư liệu / biên khảo | thông báo |
văn học
la moitié d’un son – une élégie à Hoàng Ngọc Hỷ
 
soudain
le vent s’est
coupé en deux
l’eau de cette rivière s’est
      coupée en deux
l’air coule comme des larmes
 
tout Blois ainsi coupé en deux
continue sa marche
 
soudain le vent s’arrête
l’eau se retire
avalant les cordes d’un violon
glacé
 
soudain la lumière s’évanouit
la petite ville tombe
dans les ténèbres
cris répondant aux cris
 
soudain le temps disparaît
la Loire s’ouvre
vagues
répondant aux vagues
 
soudain tout se tait
comme il n’y a jamais eu de sons
 
ciel et terre
nuages et oiseaux
et rivières et mers
faites attention
ce vieux jeune homme ne marche pas
il s’appuie sur les vibrations
de son violon pour aller
continuer son histoire
 
portant le poids du monde
l’écho des choses
une grammaire formulée et partagée
l’énigme – à jamais –
de ces notes gravées
sur son instrument
il fait sa traversée vers l’autre monde
emportant avec ce beau visage de révolté
tout l’alphabet des souffrances
explorant ce qui a été laissé
en marge des jours
et perçant
nuages et nuages
pour entrer dans l’éternité des sons
 
déjà les couleurs neuves de l’au-delà
le conduit sur d’autres chemins
– histoire d’avant les débuts de l’histoire
d’une Loire pour toujours blessée
 
la mémoire prend tout
un conte à inventer –
puis
à détruire
 
Blois - Paris - San Jose
Juillet/Août 2008
 
 
Hoàng Ngọc Hỷ [1955-2008]
 
 
----------------
 
 

Các hoạ phẩm sử dụng trên trang này được sự cho phép của các hoạ sĩ đã tham gia trên trang Tiền Vệ

Bản quyền Tiền Vệ © 2002 - 2018